Chapter 17 – Mémé dans les orties

Coup de cœur de l’année, Aurélie Valognes et son premier roman ⤵️

Ferdinand mène la vie dure à ses voisins et voisines quand une menace de placement en maison de retraite le pousse à revoir ses habitudes.

Une histoire de vies qui se croisent, se mêlent et se séparent avec une moyenne d’âge plutôt basse malgré la présence de Juliette, 10 ans.

Mon avis: un roman frais qui fait sourire et qui peut même émouvoir car certaines situations peuvent trouver un écho dans nos vies personnelles.

Il permet également de s’interroger sur la vieillesse et sur la solitude.

Encore une fois une belle réussite d’Aurélie Valognes qui a un don pour s’inspirer des gens du quotidien, de la vie de tous les jours et des relations familiales.

Une fois la dernière page tournée, on pense à ses proches, ses amis, sa famille et même parfois cela permet de voir les choses sous un autre angle.

Une fois n’est pas coutume et vous l’aviez surement compris, je… RECOMMANDE!

C.

ÉPOQUE – Salon des livres de Caen – Édition 2018

Article #1 – Prix, découverte et jeunes lecteurs

Petite visite du salon, samedi 26 mai. Le programme est dense et les lieux de découvertes multiples: le grand chapiteau, l’église St Sauveur, le collège Pasteur…

Je m’empresse donc de me diriger vers le coin « littérature jeunesse » qui a pris place dans la cour du collège.

Timing parfait, j’arrive au moment de la remise du Prix Époque.

Et la gagnante est… Clémentine Beauvais!

Je découvre par la même occasion son univers. De la littérature young adults, des enquêtes de police pour enfants, des romans de Sarah Crossan qu’elle a elle-même traduits. Et cerise sur le gâteau, de grosses influences britanniques puisqu’elle vit à York en Angleterre.

J’ai donc craqué pour le roman gagnant Carambol’Ange…

… et sa nouvelle traduction de Sarah Crossan, Swimming Pool.

Affaire à suivre donc…

C.

* * *

Découverte du grand chapiteau dans le prochain article!

Chapter 16 – Ta deuxième vie commence…

… quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano.

Un roman qui a eu un grand succès dès sa sortie, donc quand je l’ai vu sortir en Poche je me suis jetée dessus.

Mon avis: Et le voici le premier chapitre BofBof du blog et c’est plutôt une (mauvaise) surprise pour moi.

J’ai acheté ce roman pensant me régaler et paf! Grosse déception…

Bien sûr, ce n’est que mon avis et je serai ravie d’échanger et d’en parler avec vous, parce que j’ai peut-être loupé quelque chose.

Ce livre est présenté comme un roman mais il y a erreur sur la marchandise. Je l’aurai plutôt classé dans la catégorie « psycho » ou « développement personnel ».

Je m’explique ⤵️

Camille, the main character comme on dit, suite à un accident de voiture en forêt, doit aller sonner à la maison la plus proche pour y trouver de l’aide. Elle y rencontre Claude « routinologue » qui lui propose d’entrer en thérapie avec lui après une crise de larmes.

Et là c’est long… On suit toutes les étapes de Camille pour qu’elle devienne « une personne meilleure, plus heureuse, équilibrée » (page 41 de la présente édition).

L’intrigue ne décolle jamais et la « thérapie » est bien trop détaillée pour que ce livre soit classé comme un roman. On veut s’évader quand on lit et là on est plutôt dans la catégorie « guide psycho » ou en train de lire un Cosmo (ou un Biba!) amélioré.

Je ne doute pas que ce livre puisse plaire voire même aider certains, mais encore une fois, pas comme un roman.

Bref je ne veux pas vous dissuader de le lire, parce qu’il a des côtés positifs tout de même. J’ai juste l’impression d’avoir été flouée.

C.

Chapter 15 – 13 à table!

Envie de faire bonne action pour égayer votre journée? Achetez 13 à table!

Au profit des « Restos du cœur », treize auteurs se sont engagés et ont chacun écrit une nouvelle autour de l’amitié.

Parmi les auteurs, il y en quelques uns dont je connais le travail et/ou le style de prédilection comme Christian Jacq, Michel Bussi ou Maxime Chattam. Certains appartient même à ma catégorie « chouchou » comme Karine Giebel et Leïla Slimani.

Et il y a aussi de jolies découvertes comme la nouvelle de François d’Epenoux ou celle d’Agnès Martin-Lugand.

Mon avis: Le format nouvelle, auquel je suis peu habituée, est une bonne façon d’aller à la rencontre d’un auteur en peu de temps. Et parfois ça donne même envie d’aller voir plus loin.

Cela permet aussi de lire et de se laisser embarquer en un temps record. La fin arrive si vite qu’on a parfois la sensation d’être essoufflé.

Et le petit plus: on fait une bonne action! Chaque livre acheté 5€ permet de distribuer quatre repas. Donc on fonce!

C.

Chapter 14 – La fille du train

La fille du train de Paula Hawkins

Quatrième de couverture:

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train de fois par jour: à 8h04 le matin, à 17h56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connait par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants: Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d’en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d’un visage familier à la Une des journaux: Jess a mystérieusement disparu…

Mon avis: Rachel est un personnage attachant qui a autant de choses à cacher que sa fameuse Jess. Elle va aller très loin et se mettre en danger pour aller au bout de ses idées et de ses convictions. Et, par la même occasion, elle va (re)prendre sa vie en main.

Encore une fois, on lâche difficilement ce polar avant de connaitre la fin. On est persuadé de connaitre le(s) coupable(s) mais on se fait toujours surprendre. Le rythme soutenu vient du fait que chaque chapitre est « raconté » par un personnage différent. Il faut donc bien suivre pour ne pas s’emmêler. C’est un bon polar, sans trop de violence ni de sang, pour ceux qui comme moi ne sont pas fans de l’écriture de « Chattam and Co ».

C.

* * *

Si vous ne voulez pas lire le livre, vous pouvez toujours regarder le DVD (ici en version originale). En effet, le film colle quasiment à 100% au livre, pas de changement, pas de liberté avec le texte initial mais tout de même agréable à regarder.

Chapter 13 – Livres pour enfants

Je vous présente aujourd’hui mes gros coups de cœurs pour nos petits bouts.

* * *

Petit Elliot dans la grande ville

Elliot, petit éléphant un peu différent, se sent bien trop petit pour la grande ville dans laquelle il habite. Il a bien du mal à attirer l’attention des gens autour de lui et se sent un peu seul. Jusqu’au jour où…

A vous d’aller découvrir la suite!

Mon avis: Des dessins de qualité, de belles grandes pages, un joli thème sur la différence. Ce livre est très beau, par bien des aspects.

* * *

Il y a un cauchemar dans mon placard

Un petit garçon est dans son lit, à l’heure du coucher, et nous raconte qu’un jour il y avait un cauchemar dans son placard.

Mon avis: Souvenir d’enfance, ce livre m’avait marqué. Les dessins sont impressionnants et l’histoire fait sourire (les parents!). Il permet d’évoquer les peurs récurrentes des enfants lorsqu’il s’agit d’aller se coucher.

* * *

La belle lisse poire du prince de Motordu

Un classique! Le prince de Motordu, qui a quelques problèmes d’élocution, doit se trouver une épouse.

Mon avis: Les jeux de mots sont splendides et font rire les enfants. Les dessins sont drôles et colorés. L’histoire nous embarque dans des situations plutôt cocasses et même nous, les parents, on s’amuse. Un régal!

* * *

Il y a une maison dans ma maman

Un petit garçon nous raconte ce qui se passe dans son quotidien depuis que sa maman est enceinte.

Mon avis: Ce livre est doux et poétique. Je le conseille à tous les parents qui attendent un deuxième (ou un troisième… et voire même plus!). Il permet d’expliquer avec des mots simples le changement magique qui se prépare dans le ventre de la maman « avec un bébé qui grandit dedans ». Petit plus: les textes du livre sont comme des strophes et donc ça rime! Résultat, cela ressemble à une jolie chanson qu’on peut même finir par chanter sans avoir le livre sous les yeux… Un bijou!

* * *

Pépin s’ennuie

Pépin est un caneton qui vit dans une ferme, et comme notre ami Elliot le petit éléphant, Pépin se sent différent.

Mon avis: L’histoire de Pépin c’est celle de notre société actuelle mais vue d’une basse cour à travers l’œil d’un caneton. Tout un programme! Cela fait réfléchir les petits ET les grands. Je recommande…

C.

Chapter 12 – Orgueil et Préjugés

Orgueil et Préjugés, Jane Austen ❤️

Elizabeth Bennett doit se marier, c’est comme ça, il le faut. Elle est la deuxième dans une famille de cinq filles. Dans l’Angleterre de cette époque (fin XVIIIe-début XIXe) toutes les jeunes filles doivent trouver un époux (un homme plutôt riche si possible). Ainsi les parents auront fait leur devoir. Cela représente l’aboutissement de l’éducation reçue depuis l’enfance.

« L’opération séduction » se déroule la plupart du temps dans des bals et continue avec des lettres, beaucoup de lettres!

Mon avis:

Parce qu’il faut lire les classiques, parce que celui-ci est le plus beau,  parce que l’histoire est magnifique, parce que ça vous transporte et parce qu’il vous aidera à mieux comprendre Bridget Jones 😉

De belles robes, des rires, des déceptions, de la jalousie, de la romance, des beaux mots, ça peut paraître « cliché » (avec l’accent 🇬🇧) mais ça fait rêver…

J’ai découvert ce roman pendant mon parcours universitaire, et j’ai adoré. Lu dans les deux versions, je vous présente ici la version française même si je préfère (et de loin!) la version originale, Pride and Prejudice.

C.

* * *

Les versions TV ou cinématographiques tirées du roman ne sont pas toutes de même qualité mais ma préférée est la version de la BBC avec le seul et unique M. Darcy, j’ai nommé Colin Firth!

pride_prejudice_1995_vhs_pal_rated_u_double_pack

Pour en savoir plus:

https://en.wikipedia.org/wiki/Pride_and_Prejudice