Chapter 32 -La délicatesse du homard

… de Laure Manel, publié ici chez le Livre de Poche.

Quatrième de couverture

François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. A son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle dit s’appeler Elsa mais refuse de répondre à ses questions. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre…

Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir? Un roman à deux voix. Deux voix qui se racontent et se taisent. Deux voix qui laissent place aux pas des chevaux, au vent qui plie les herbes sur la dune, au ressac sur le rivage et aux souvenirs échoués sur le sable.

Mon avis

Ce livre apparaissait tellement dans mes réseaux que j’ai craqué et il a fait une entrée fracassante dans ma PAL.

Lu très rapidement, ce roman m’a emportée.

Tout y est: une intrigue qui tient la route et se dévoile en toute délicatesse, des personnages attachants, des sourires émus, des secrets bien gardés, des frissons, de l’amour du vrai…

Les descriptions précises, sans être barbantes, nous laissent ressentir les embruns, imaginer les chevaux au galop, deviner les regards intimidés, supporter les souffrances cachées.

Les personnages complexes dévoilent leurs blessures petit à petit, des blessures qui peuvent certainement (et malheureusement) être celles d’une vie hors des livres, et c’est cela la force de ce roman.

Je ne connais pas les sources d’inspiration de l’auteure (autrice?) mais je serai ravie d’échanger avec elle car j’ai sincèrement était bouleversée par cette lecture.

Une belle découverte, premier roman lu de Laure Manel et ce ne sera pas le dernier.

Bonne lecture – Keep reading

C.