Chapter 33 – La libraire de la place…

aux herbes de Eric de Kermel, publié ici chez J’ai lu éditions.

Il s’agit d’un roman qui sent bon l’été et le soleil, je l’ai acheté pendant mes vacances dans la Drôme, dans la merveilleuse librairie Sauts et Gambades à Dieulefit (26).

Quatrième de couverture

La librairie de la place aux Herbes à Uzès est à vendre! Nathalie saisit l’occasion de changer de vie pour réaliser son rêve. Devenue passeuse de livres, elle se fait tour à tour confidente, guide, médiatrice… De Cloé, la jeune fille qui prend son envol, à Bastien, parti à la recherche de son père, en passant par Tarik, le soldat rescapé que la guerre a meurtri, et tant d’autres encore, tous vont trouver des réponses à leurs questions.

Laissez-vous emporter par ce voyage initiatique au pays des livres.

Mon avis

Ce roman est une mine de citations à garder pour la vie et il est l’exemple même de ce que je recherche dans une lecture, des émotions, du voyage, des remises en questions, de la beauté et des sourires.

Voici donc le programme de cette lecture, et il vous faudra lire le roman comme la préface d’Erik Orsenna, un bijou.

Je n’en dirai pas plus car cette lecture fut très personnelle et intime. Je vais juste vous laisser avec quelques citations du roman. Ces lignes m’ont marqué et je ne les lâcherai pas de sitôt, pour tout un tas de raisons.

Si vous aussi ces paroles vous touchent alors vous devez lire ce roman, et vite!

« Le lecteur qui va passer plusieurs heures au contact du papier doit avoir du plaisir; celui de la page que l’on frotte entre deux doigts avant de la tourner, de la couverture que l’on caresse comme de la soie, de la tranche que l’on peut poser devant ses lèvres sans se couper au fil des feuilles. On doit pouvoir se coucher nu sur du papier comme dans les draps d’un lit qui ont séché au vent et au soleil! Je ne suis pas sûre qu’il y ait beaucoup de plaisir à se coucher sur une tablette numérique… » 😊 (page 70)

« J’aime la tranche des livres. Lorsqu’ils sont rangés dans les rayons, on les regarde avec la tête légèrement inclinée, comme si nous les respections avant même de les avoir ouverts » (page 23)

« la lecture offre la plus belle évasion, même à celui qui ne quitte jamais son territoire. » (page 139)

« Car un livre, un vrai livre vous bouleverse. Il réveille en vous le royaume des désirs, le peuple des possibles, l’indomptable Armada des ‘pourquoi pas?’. » (page  10 – E. Orsenna)

« pour réussir son mariage il ne [faut] jamais oublier l’usage de trois mots indispensables: ‘merci’, ‘s’il te plaît’ et ‘pardon’. ‘Merci’ pour ne jamais considérer un gentil geste de l’autre comme une habitude. ‘S’il te plaît’ pour que les demandes ne deviennent pas des ordres au fil du temps. Et ‘pardon’ car on ne passe pas toute une vie sans se faire mal, et qu’il est alors indispensable de s’en excuser. » ❤️(page 263)

N’hésitez pas à me dire en commentaire celle que vous préférez!

Belle lecture et à très vite.

C.